Mardi 3 octobre - Visite culturelle en Amazonie

Récit par Seb

La journée a été consacrée à la découverte de l'artisanat, du mode de vie, de la faune locale, au travers de musées et démonstrations.

Au programme :

- Pirogue des cabanas jusqu'au musée de la communauté.

- Visite du musée : pièges traditionnels en miniature, instruments de chasse, pêche et vie quotidienne. Test de la sarbacane.

piège a poissons

Le gardien du musée qui est shaman me file un truc pour me soigner les dents... pas très efficace.

- Pirogue jusqu'à l’Amazoonica

- Visite de l’Amazoonica : un volontaire nous guide dans ce parc animalier qui soigne les animaux récupérés du trafic illégal, qui sont ensuite relâchés quand c'est possible. Le parc est bien fait et le projet intéressant.

Des singes se baladent en liberté et dès notre arrivée, je suis assailli par un singe qui prend domicile sur ma tête. Rigolo.


- Pirogue et almuerzo (repas) jusqu'à Ahuano

pirogue scolaire

- Démonstration de la fabrication de la céramique

- Retour en pirogue dans la communauté

- Démonstration de la fabrication de la chicha (je suis pas sûr de l’orthographe...) boisson traditionnelle à base de manioc fermenté. Ca donne une espèce de bière forte très épaisse.

Ils en boivent toute la journée, dès le plus jeune âge en quantités industrielles. Mais c'est la tradition, alors...

Petit détail : la fermentation est obtenue grâce à la salive de celle qui prépare la boisson... âmes sensibles s’abstenir. Mais outre cet aspect occidentalement repoussant, çà pose des soucis de transmission de maladies parfois, comme l’hépatite B. Certaines communautés ont été laminées comme çà, ne vivant plus en totale autarcie, de nouvelles maladies arrivent et se propagent très rapidement. Le savoir traditionnel des plantes médicinal s’arrête aux maladies connues depuis moult.

La soirée finit en palabre avec Nolwen et programmation de la suite du périple.

PS : la mère du pilote de la pirogue me file une autre plante pour mes dents et ô miracle, après quelques heures je ne sens plus rien ! Petite précision : çà faisait plus de quinze jours que j’étais sous antibiotiques pour soigner une dent infectée et que j’avais un mal de chien, malgré les antalgiques... Coïncidence ou connaissance poussée des plantes médicinales ? En tout cas, à mon retour, ma dentiste était verte que je ne lui ramène pas un extrait de cette plante.

Ce moment passé dans la communauté de campo cocha fut vraiment un moment intense de découverte, loin, très loin de nos repères habituels. Malgré quelques désagréments... N’est ce pas Laura ! hihihi

Conseils aux voyageurs

Pirogue aux alentours d’Ahuano et campo cocha (avec un guide c’est plus mieux)

Visite du musée de la communauté, Amazoonica, fabrication de la céramique traditionnelle à Ahuano et fabrication de la chicha, boisson traditionnelle à base de manioc fermenté

S. Froger - L. Le Guen © PreparerSonVoyage.com