Jeudi 12 octobre - Un dernier tour à Quicocha et puis s’en va...

Récit par Seb

Laura retrouve son pantalon préféré et je ne retrouve toujours pas mes lunettes de soleil. C’est po juste !

Aujourd'hui, dernière journée complète avant le retour, nous voulons aller visiter la lagune de Quicocha.

Avant ça, on règle quelques détails, confirmation de l'heure du vol (merci aux gens de l'hôtel de l'avoir fait pour nous !) et on retire suffisamment de thunes pour survivre.

Pour faire le tour de la lagune, il faut 5 h de marche. On a la flemme, alors on se dit qu'on fera qu'une partie du tour.

Dans le bus, on reconnait 2 québécois, vus la veille au marché. On leur demande s'ils veulent partager le taxi jusqu'à la lagune et on part ensembles. On ne se séparera pas de la journée.

Un couple, la cinquantaine bien passée, ayant fait une bonne partie du globe et en particulier l'Amérique du sud. Le principe  : ils travaillent 3 ans et ils sont en congés payés la 4ème. Sympa le Québec ! (Bon, ils sont payés à 80% du coup)

Vu leur motivation, on se lance pour faire le tour de la lagune. 12 km selon certains, 18 selon d'autres... avec de bonnes côtes...

Mais ca vaut le coup quand les nuages ne cachent pas la vue...

La biodiversité est décidemment impressionnante dans ce pays. Quantité de fleurs parsèment le chemin et autant de lézards.

Ca ressemble par endroit à Mindo et sa « Cloud Forest » à d'autres c'est plus montagnard voir carrément sec.

La lagune est assez impressionnante. On aperçoit bien la forme du cratère, l'eau turquoise (quand le soleil se montre) et deux belles îles au centre.

Dommage qu'une route borde une partie de la lagune et qu'un hôtel tout moche fasse tâche.

Pendant les 5 heures de marche, on a bien le temps de papoter avec nos amis du Canada, qui nous content leurs aventures voyagesques.

En chemin, on ne rencontre pas grand monde, mais exclusivement des francophones. Etrange.

Sur la fin du chemin, nous revenons sur la route, et rencontrons un taxi cherchant des touristes que nous avons croisés plus tôt. Ils sont très en retard sur l'horaire de rendez-vous avec lui (seul moyen de rejoindre la ville).

Du coup on leur pique leur taxi et on part avec les canadiens vers un village qu'on suppose intéressant, mais il s'avère que la seul attraction soit les tribunes pour les campagnes électorales. On repart finalement en bus vers Otavalo

On quitte alors notre charmant couple après échange d'adresse pour aller manger avant de prendre le bus pour Quito.

Arrivés à Quito, il pleut, les taxis en profitent pour gonfler les prix. Tant pis, on est crevés, c'est le dernier jour. On se retrouve dans un hôtel correct et pas cher.

Ca sent la fin du voyage, la déprime commence à nous gagner, c'est vraiment trop court trois semaines pour un pays si riche en paysages, en diversité culturelle.

On se promet de revenir, comme après chaque voyage réussi...

Conseils aux voyageurs

Lagune de Quicocha, très beau, attention a bien gérer son temps pour faire le tour de la lagune et prendre rendez vous avec un taxi pour le retour (pas de bus, et négociez le prix avant !)

S. Froger - L. Le Guen © PreparerSonVoyage.com