Lundi 25 septembre - En route vers Mindo

Récit par Seb

Levé à 6h et des brouettes, sans forcer. Top la classe! Le problème, c'est que Mario, le proprio n'est pas encore levé. Alors pour trouver les infos et payer... Bref, il arrive, on se casse direct. On prend un bus (un peu au hasard, merci au monsieur dans le bus qui nous a évités de nous paumer).

La gare routière est impressionnante, c'est le bordel, mais organisé. Du coup on trouve vite le bon bus.

Et oh, surprise, ce sont des bus top moumoute, avec télé et tout.

Vamos à Mindo vers 9h30.

Les arrêts se succèdent avec son lot de vendeurs qui vendent des trucs qui finissent en "itas" dixit Laura.

La vallée de Quito semble immense et le paysage montagnard est impressionnant.

On quitte la ville, la montagne se fait plus sauvage, désertique (on est quand même à 3000m et les montagnes alentours ont l'air très hautes !). On passe devant la « mitad del mundo », endroit censé symboliser la ligne de l’équateur. Ca a franchement l’air sans intérêt, un bon piège à touriste. En plus l’équateur passe 20 km plus au nord...

Puis le bus descend progressivement vers Mindo et le paysage change par paliers. La végétation se fait de plus en plus dense. D'une vallée à l'autre, d'un virage à l'autre on change totalement de paysage, de végétation, c'est impressionnant et surtout très très beau.

Le bus nous lâche au milieu de nulle part à proximité de Mindo. Il faut prendre un taxi jusqu'à la ville. Un papy et sa petite fille nous accompagnent. Ils sont très sympathiques, le chauffeur aussi et nous indique ce qu'il y a à faire. Il parait que Laura ressemble à « Jacqueline Bisset », une « fameuse » actrice française ?!?

Bref, arrivés à Mindo 15 minutes plus tard le taxi nous amène à un hôtel à l'entrée de la ville, une cabane au milieu d'un jardin dingo, avec des colibris dans tous les sens. OK, on prend !

On est entourés de bananiers, palmiers et pleins de plantes qu'on trouve chez Truffaut. Les colibris vrombissent à côté de nos oreilles, c'est le pied !

Petit tour dans la ville, on se renseigne sur ce qu'il y a à faire. Demain ce sera balade vers le "bosquet" primaire, avec cascades, ponts suspendus, etc...

On prend un almuerzo (soupe, riz et poisson, citronnade) pour 1.5 $ et on part se balader.

C'est beau, plus on s'éloigne de la ville, plus on voit des plantes de ouf, le paysage est superbe.

Puis on comprend pourquoi ca s'appelle la « Cloud Forest ». La pluie nous assaille mais on continue vaille que vaille pendant quelques centaines de mètres, avant de capituler.

Nouvelle ballade après la pluie (intense !). Les montagnes baignent dans les nuages. On mange dans un resto où le gars semble surpris que quelqu'un vienne manger chez lui (il a rien préparé...). Ce sera une soupe au riz... Bah ça se mange. Pour 0.50 $ on sera pas ruinés.

Retour à la casa. On goûte le fromage équatorien acheté pour le pique-nique du lendemain. Rien ne vaut notre bon vieux fromage. Ca a po de goût...

On se couche pas très tard ce soir non plus.

Conseils aux voyageurs

Hôtel au bout de la première rue à droite en arrivant cabanes très bien, super cadre, pas cher). Attention aux hôtels de l’autre côté, qui ont la piscine pour certains mais font un peu Club-Med...

S. Froger - L. Le Guen © PreparerSonVoyage.com