Mardi 26 septembre - Cascades, forêt et colibris...

Récit par Laura

Seb a oublié de mentionner qu’hier nous avons opté pour l'excursion dans le SANCTUORIO DE LAS CASCADAS au centre touristique (soit disant le seul de la ville, en fait y'en a toutes les 5 minutes...)

De lever de bonne heure, toujours aussi naturellement (un peu moins pour Seb…). A 6h00 j'ai plus envie de pioncer.

Départ pour un vrai «  desayuno » : café, tortilla, pan con marmelade et juego de fruits bizarre.

On rencontre un français (on saura plus tard qu'il s'appelle Max). Il part aussi pour les cascades. On décide de partager la camionnette et vamos.

Le trajet, c'est déjà l'aventure, de la boue sur une route étroite, la « Cloud Forest » à perte de vue ça ne peut qu'être sensationnel.

Après quelques dizaines de minutes plus tard et quelques personnes de plus avec nous, arrivée à la « tarabita »

Comment définir cet engin : une nacelle made in Ecuador, un moteur de tracteur et nous voilà suspendu dans le vide pour rejoindre l'autre côté de la vallée. Et le chauffeur de s'accrocher derrière.

Normal, il le fait tous les jours, comme nous on prend le métro.

C'est stupéfiant le paysage est digne d'un documentaire Ushuaia, sauf que là on y est pour de vrai.

Commence alors la marche vers la cascade Reinas.

Chacun s'extasie de la beauté du paysage. Ici la nature commande, elle règne par toute sa splendeur et sa diversité. Des centaines de nuances de vert, des fleurs aux couleurs étincelantes qui ponctuent agréablement cette masse verte qui part dans tous les sens. Un vrai bordel organisé. On s'arrête toutes les 5 minutes pour prendre en photo la moindre curiosité florale ou animale.

Quelques cours d'eau et après 45 minutes de marche, la voici la fameuse cascade.

Magnifique !!!

Le chemin, la vie, la température idéale (22°) avec une humidité qui rafraîchit nos efforts, c'est le paradis.

Mais il reste encore quatre ou cinq cascades à voir. Hop ! Demi tour jusqu'à la tarabita et on prend l'autre chemin.

Des cascades plus belles les unes que les autres. (Voir les photos, j'ai plus de vocabulaire pour décrire)

Des ponts conçus pour les visiteurs qui ont l'air de sortir d'un film d'Indiana Jones. Des passages avec les chaussures à la main. Tout le monde est trempé, mais heureux.

A la fin de la randonnée, après le retour à la tarabita tout le monde est ravi de prendre la camionnette.

Seb, Max et moi nous accrochons debout à l'arrière.

Ce sera les dernières sensations de la journée.

Ensuite, douche puis almuerzo ( 1/2 poulet, frites, légumes) avant de prendre le bus pour Quito. On réussi à l'avoir pile poil, la classe.

Au revoir Mindo, les cascades, les colibris. C’était terrible, ça doit moins l’être pendant la saison touristique. Maintenant place à Latacunga.

Conseils aux voyageurs

Entrée du parc des cascades payante (5$, prévoir une camionnette collective ou une bonne heure de marche, billet en vente dans les cabanes à touristes). Tarabita obligatoire (pont cassé aux dernières nouvelles), attention aux âmes sensibles !

S. Froger - L. Le Guen © PreparerSonVoyage.com